Smash up : du fun, du geek et de la baston

Smash up : du fun, du geek et de la baston

Paru en 2013, « Smash up : le jeu de baston qui claque » vient de faire une arrivée fracassante dans la ludothèque du collège. Avec un packaging explosif (des dinosaures, des aliens, des robots, etc. le tout dans une ambiance survoltée), j’ai déjà passé des heures à en expliquer les règles. 
La vie de profdoc, c’est super difficile…


Un jeu de deck simplifié

Smash up est un jeu de cartes dans lequel des groupes de factions s’affrontent afin de conquérir des bases et gagner des points de victoire. Mettant en avant des créatures de l’univers geek (dinosaures, pirates, zombies, aliens, ninjas, robots, sorciers ou petit peuple), ce jeu réduit à sa plus simple expression la construction du deck. En effet, en début de partie, chaque joueur choisit deux des factions présentes dans la boîte, les mélange et obtient ainsi un deck composé de quarante cartes.


Des monstres, des actions et beaucoup de combos

Comme tout bon jeu de deck, Smash up propose deux types de cartes. D’un côté, vous avez les cartes montres (au nombre variable selon la faction) avec des points de force qui permettent de conquérir les bases. De l’autre côté, les cartes actions ou cartes à effet qui permettent de renforcer les monstres ou de jouer des tours pendables à vos adversaires.

Si les règles de jeu sont relativement simples (pour plus de détails, je vous recommande la vidéo explicative de Yahndrev), le principal intérêt de Smash up réside dans l’optimisation des différentes combinaisons de factions, afin de réaliser les meilleurs combos monstre-effet.

Pour les plus matheux, il y a :
C82 = 8! / 2!(8 − 2)! = 8×7 / 2 = 28 combinaisons de factions, soit autant de façons possibles de jouer.

Bien sûr, il s’agit-là des combinaisons possibles avec la boite de base. Le jeu étant sorti, il y a quelque temps, il existe déjà de nombreuses extensions. Citons celles des « Monstres sacrés » reprenant les créatures de l’âge d’or du cinéma d’horreur; « Trop Minions » avec des fées, des poneys, des princesses et des chatons trop choupis; ou encore « Cthulhu Fhtagn ! » qui ravira les adeptes du grand ancien (comme moi).


Ça va faire mal

Les factions sont toutes relativement équilibrées et certaines associations seront meilleures que d’autres. Ainsi, les pirates-dinosaures donneront du fil à retordre à vos adversaires, alors que les aliens-ninjas vous procureront le sentiment d’être à poil.

De plus, le choix des factions se faisant à tour de rôle (chaque joueur sélectionne l’un après l’autre une faction, puis une seconde), il est aussi possible d’adapter sa stratégie selon les choix de vos adverses. Par exemple, les aliens feront un excellent contre aux zombies.

En résumé, Smash up est un jeu de cartes qui plaira à un large public : les élèves voulant faire une partie rapide pour le fun de l’univers, comme les plus stratèges (que vous aurez du mal à virer du CDI à la fin de l’heure).


Smash up est un jeu édité par Iello. Prix recommandé 24€.
La boite de base comprend : 8 factions , 16 cartes Base, 20 jetons ‘1 PV’, 8 jetons ‘5 PV’ et 1 livret de règles.
Possibilité d’extension (non obligatoire). Compter 15€ chacune.
À partir de 12 ans. 2-4 joueurs. Durée : 45 min.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *