On se matte Black Mirror

Bonjour à tous,

Alors, si vous connaissez déjà tant mieux… et si ce n’est pas le cas, vous allez pouvoir combler une lacune.

Black Mirror est une série d’anthologies télévisée britannique. Créée par Charlie Brooker, elle fut d’abord produite par la chaine Channel 4, avant d’être reprise par Netflix en 2016.

Le principe de la série d’anthologie est que chaque épisode raconte une histoire indépendante des autres, autant en étant relié par un thème commun. Ici, Black Mirror (littéralement « Miroir Noir ») est une référence directe à nos écrans (télé, ordi, portable, tablette…). La série s’articule donc autour de notre rapport aux écrans et aux nouvelles technologies à travers la mise en place de scenarios dystopiques. Black Mirror est une série noir et souvent satirique, qui ne fait aucune concession.

Si vous commencez la série, je vous recommande de ne pas vous laisser influencer par le premier épisode. Je trouve qu’il ne rend pas justice à la qualité de cette série et il est aisé de passer à côté de ce bijou en se limitant à ce seul épisode. La dernière saison (la troisième saison au moment où je vous écris) est pour moi la meilleure!

Tout est bon dans cette série pour étayer votre réflexion sur les SIC! Oui, je ne vous présente pas Black Mirror simplement dans un aspect ludique, mais bien pour vous faire réfléchir sur ce que vous révisez ou allez réviser (les SIC, les TIC, le numérique, etc.).

 

Première saison (2011): saison qui gratte et qui pique… on ne sait quoi en penser, mais le potentiel est là
  1. L’Hymne national (The National Anthem) = un épisode qui vous mettra franchement mal à l’aise
  2. 15 millions de mérites (15 Million Merits) = dystopique TV-show et fuite de l'(ir)réalité
  3. Retour sur image (The Entire History of You) = là, on sent que la série a un gros gros potentiel

 

Deuxième saison (2013): toujours inégale, mais on aime de plus en plus
  1. Bientôt de retour (Be Right Back) = la mémoire des réseaux sociaux numériques (RSN)
  2. La Chasse (White Bear) = la justice des hommes à l’ère de la télé-réalité
  3. Le Show de Waldo (The Waldo Moment) = mince alors, je ne me souviens plus de celui-là

 

Troisième saison (2016): la saison qui te fait devenir fan absolu de cette série
  1. Chute libre (Nosedive) = descente aux enfers likée
  2. Playtest (Playtest) = réalité virtuelle… un épisode pour les geeks
  3. Tais-toi et danse (Shut Up and Dance) = blackmail and troll, quand tes objets connectés te trahissent
  4. San Junipero (San Junipero) = une vie virtuelle après la mort
  5. Tuer sans état d’âme (Men Against Fire) = manipulation de l’esprit
  6. Haine virtuelle (Hated in the Nation) = le hashtag qui tue… un vrai film… un thriller… the cherry on the cake d’une saison magistrale

 

En bref, courrez regarder Black Mirror!!
et pour les autres, vivement la saison 4 qui ne devrait plus trop tarder!

 

Une pensée sur “On se matte Black Mirror

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *