La meilleure méthode pour retenir ce que vous révisez

Bonjour à tous!

Ma grand’tante Sybil n’a jamais eu de proverbe pour ce dont je vais vous parler. Mais si elle avait connu cette méthode, je suis sûr qu’elle aurait dit : « Assiduity makes all things easy » (trad. : l’habitude rend tout facile).

Les vacances de la Toussaint approchent et je pense qu’il est grand temps de faire un premier bilan. Depuis début septembre, nous avons déjà vu:

  • la notion de document,
  • la notion d’information
  • la notion de média
  • l’histoire des supports de l’information (radio, télévision, internet et livre),
  • l’histoire de la documentation
  • l’impact d’Internet sur notre cerveau avec Internet rend-il bête?
  • la notion de communication,
  • les systèmes de classification,
  • la politique documentaire
  • le dépôt légal.

Mine de rien, cela fait quand même pas mal de choses à digérer. Aussi, je vous propose de prendre le temps des vacances de la Toussaint pour:

  1. Faire le point sur votre travail pour toutes les fiches publiées depuis septembre,
  2. De commencer à tout apprendre.

Pour bien réviser, je souhaiterai vous partager une méthode que j’ai utilisé tout au long de l’année dernière. Ce sont certain(e)s de mes camarades qui l’ont utilisé et je la trouve particulièrement efficace. Il s’agit du système Leitner.

Cette méthode est très simple (enfin une fois que l’on a compris le principe) et se base sur la répétition espacée. En effet, d’après les sciences cognitives, il ne sert strictement à rien d’essayer d’apprendre très rapidement une grande quantité d’information. Notre cerveau n’est pas fait pour (il ne peut emmagasiner que 5 ou 7 informations d’un coup).

Alors oui, vous allez me dire que pour vos partiels, vous avez toujours fait ainsi. Certes… mais vous souvenez-vous là et maintenant de ce que vous avez justement appris pour vos partiels? Non? Et bien, démonstration est faite. Pour le capes, vous ne pouvez pas vous permettre d’apprendre des choses et de les oublier une fois les épreuves écrites passées. Toutes les informations utilisées pour les épreuves en mars seront et devront être remobilisé pour les oraux en juin. Autant ne pas perdre de temps et apprendre correctement les choses une bonne fois pour toute. Vous verrez que vous aurez d’autres choses à faire avant les oraux que de réapprendre vos fiches.

Afin d’ancrer une information, il faut la répéter. Le système Leitner se base sur ce principe et vous fera voir, revoir et rerevoir vos notions et définitions jusqu’à ce que vous les ressortiez complètement naturellement. D’après le site le Monde des langues (oui, je n’ai pas trouvé mieux en français… et je me suis dit que tout le monde ne comprenait pas forcément l’anglais):

Dans le système de Leitner, les cartes mémoire sont rangées dans trois ou cinq boîte différentes, par ordre croissant de connaissance. Dans la première boîte, on met donc les cartes que l’on ne connaît pas du tout et dans la dernière, celles dont on se souvient parfaitement. Ce système utilisant la répétition espacée, on va donc réviser très fréquemment les cartes de la première boîte, moins celles de la deuxième et ainsi de suite.
A chaque révision, si on reconnaît avec succès la carte, on la fait passer dans la boîte suivante. Si ce n’est pas le cas, on la remet dans la première boîte ou dans la boîte précédente, suivant la version du système de Leitner qu’on utilise.
En fin de compte, le but est bien entendu de faire passer toutes les cartes dans la dernière boîte et de faire en sorte qu’elles y restent. Au bout de plusieurs répétitions de plus en plus espacées, les informations finissent par passer dans la mémoire à long terme et il à ce moment possible de rester très longtemps sans les réviser.

Ci-dessous, le schéma de mise en application de cette méthode:

En résumé, ce système demande de l’organisation et de la rigueur: les cartes dans la boîte 1 seront révisées tous les jours, celles de la boîte 2 tous les 2 jours et ainsi de suite. Toutefois, il permet de retenir rapidement et pour une longue durée toutes les informations que l’on veut. Pour y avoir recours, vous devrez vous munir de:

  • fiches bristol 7,5 x 12,5 cm (vous pouvez utiliser une feuille A4 en bristol coupée en 4, ça fonctionne aussi… il faut juste cela ressemble à une carte rigide),
  • 5 enveloppes ou 5 pochettes ou 5 boîtes.

Et c’est tout… vous n’avez plus qu’à inscrire sur vos cartes vos définitions et à commencer le système Leitner. Personnellement, j’ai pris le parti de renvoyer les cartes dans l’enveloppe 1 lorsque je ne m’en souvenais plus ou pas correctement (imaginez la rage que l’on peut éprouver lorsqu’une carte de l’enveloppe 5 revient dans l’enveloppe 1… mais après on ne l’oublie plus).

Voilà, j’espère que mon explication n’a pas été trop confuse. En tous les cas, il s’agit d’une super méthode. Mais elle ne s’applique que pour les définitions (évitez de l’utiliser pour vos fiches de révision).

Pour les bilingues, voici la vidéo qui m’a beaucoup aidé à comprendre le fonctionnement de cette méthode (vous pouvez commencer à regarder à partir de 3:00, avant il fournit les explications scientifiques sur la méthode Leitner):

Et si je n’ai pas été assez clair sur certains points, n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires.
 

100% des utilisateurs de MétaDoc ont dit ceci
en lisant l’explication du système Leitner

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

7 pensées sur “La meilleure méthode pour retenir ce que vous révisez

  • Ping : Comment j’ai révisé mon capes – MétaDoc

  • Ping : Général | Pearltrees

  • 13 octobre 2017 à 14 h 11 min
    Permalink

    Bonjour,

    Une question concernant la méthode: est-ce que chaque fiche bristol correspond à une définition pure d’une notion c’est à dire par exemple: le document c’est cela »… » , définition de 4-5 lignes sans reporter les différentes approches?

    OH! Une deuxième question: quelle méthode utilisiez vous pour les fiches de révisions?

    Bien cordialement et merci pour votre travail

    Répondre
    • 15 octobre 2017 à 20 h 50 min
      Permalink

      Désolé de répondre aussi tardivement. Alors:
      1) effectivement, j’ai pu constater que pour que la méthode Leitner soit efficace, il vaut mieux ne mettre qu’une définition de 4-5 lignes. Au départ, avec mes camarades de promo, nous faisions des fiches où nous mettions tout. Mais nous nous sommes rapidement rendu compte que en faisant cela, les révisions étaient chronophage et indigestes.
      2)… je crois que je vais faire un article justement pour expliquer comment j’avais révisé. La leitner ne m’a été utile que pour les définitions. Pour le reste, j’ai fait des fiches classiques mais en extrêmement concentré.
      Du coup, je vous prévois tout ça pour jeudi… oui oui oui

      Répondre
      • 15 octobre 2017 à 20 h 53 min
        Permalink

        Merci pour votre réponse et pour la prochaine fiche😉

        Répondre
  • Ping : Emilie (emiliemarna) | Pearltrees

  • Ping : Elisa03 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *