Rapide coup d’oeil sur les épreuves d’admissibilité

Il est un proverbe que ma grand’tante Sybil répétait souvent : « Knowledge is power » (trad. savoir, c’est pouvoir). En effet, il est préférable d’anticiper les événements, afin d’adopter la meilleure stratégie. Toutefois, il faut parfois savoir fermer les yeux sur certaines choses. Suivant le modèle de la formation que j’ai eu à l’Espe, je vous propose de reléguer les questions relatives aux épreuves orales (ou d’admission) pour avril. De la sorte, vous vous focaliserez uniquement sur les connaissances et la méthode à avoir pour les écrits. Vous serez à même de répondre au mieux aux attentes des jury pour ces premières épreuves.

Rassurez-vous! Agir de la sorte n’est absolument pas un handicap. L’ensemble des connaissances que vous aurez acquises pour le mois de mars seront remobilisables et remobilisées pour les oraux. Les connaissances à avoir pour l’admissibilité et l’admission sont les mêmes. Vous ne vous encombrerez juste pas pour le moment de tracasseries qui n’ont pas encore lieu d’être.

 

 

D’après les textes officiels, la première épreuve écrite du capes externe se présente de la manière suivante:

 

L'épreuve comporte deux parties. La première partie consiste en une composition à partir d'un texte et porte sur un sujet relevant des sciences de l'information et de la communication. Elle permet d'évaluer, en particulier la capacité du candidat à organiser une démonstration et à l'étayer par des connaissances précises en sciences de l'information et de la communication.

La deuxième partie est une réponse à une question se rapportant à l'histoire, aux enjeux et à l'épistémologie de la documentation. Elle permet d'évaluer des connaissances en matières de documentation.

L’épreuve de maîtrise de savoirs académiques est en deux parties: une composition et une question. Concrètement, la composition et la question sont des exercices similaires (problématique, introduction, développement et conclusion), seule leurs longueurs les différencient: la composition doit vous demander un temps de travail plus long, que celui de la question (je vous expliquerai courant novembre comment organiser votre temps, ainsi que la méthodologie pour les épreuves d’admission). Dans les deux cas, il vous sera demandé de faire la démonstration de votre maîtrise des savoirs liés à votre champ disciplinaire : les Sciences de l’Information et de la Communication (SIC). C’est pourquoi, les jury attendent de vous d’y « démontrer des connaissances (…) prenant en compte les questions d’information, de communication (et) de documentation ».

Les domaines concernés par cette première épreuve sont très variés. D’après le rapport de jury de 2017, ils peuvent être issu de:

  • des théories de l’information et/ou de la communication,
  • l’histoire du livre et des médias,
  • la société et la culture de l’information,
  • le droit de l’information et ses applications,
  • la déontologie en information et communication,
  • l’économie de l’information et du livre (marché, circuits de production, acteurs, coûts et enjeux),
  • l’information scientifique et technique,
  • les théories de la communication,
  • les médias,
  • l’évaluation de l’information,
  • les circuits de diffusion,
  • la recherche d’information (aspects théoriques et techniques),
  • la veille,
  • les usages et les médiations,
  • les approches cognitives de l’information.

Durant cette épreuve, le jury attend de vous une connaissance « actualisée » (vous pouvez étudier d’anciennes théories en SIC, mais n’en faites pas votre priorité). Soyez au fait de la recherche!

 

 

La seconde épreuve est une épreuve sur dossier, c’est-à-dire que vous devrez traiter selon les modalités attendues un dossier composé d’une dizaine de documents de natures et de sources variées portant sur l’environnement professionnel du professeur documentaliste.

L'épreuve consiste en l'étude d'un sujet de politique documentaire relative à un établissement scolaire du second degré. Elle prend appui sur un dossier. À partir d'une problématique dégagée à sa lecture, le candidat établit un point de vue personnel sur le sujet traité. L'épreuve permet d'évaluer, en particulier, la capacité du candidat à extraire les idées essentielles d'un dossier et à les restituer avec un esprit de synthèse. La conclusion permet d'évaluer sa capacité à prendre du recul critique par rapport aux informations apportées en rapport avec sa futur activité professionnelle.

N.B.: le second degré comprend le collège, le lycée général, technologique et professionnel. Les lycées agricoles ne relèvent pas du Ministère de l’Éducation Nationale (MEN), mais du Ministère de l’Agriculture. Le concours de recrutement des professeurs documentalistes s’y fait par l’intermédiaire du CAPESA (Capes degré agricole), avec des modalités de concours spécifiques en raison du mode d’exercice différent.

L’épreuve sur dossier a une visée double : dans un premier temps, elle permet d’évaluer votre capacité à synthétiser et à communiquer des informations extraites de documents; dans un second temps, elle vise à juger vos connaissances de votre futur environnement professionnel. Pour ce dernier point, les jury attendent de vous que vous soyez parfaitement au fait de:

  • la politique éducative française actuelle (avoir une vision globale des politiques menées par l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem, même si elle n’est plus l’actuelle Ministre de l’Éducation Nationale est nécessaire),
  • l’organisation et les instances de l’établissement, de l’académie et du ministère (connaitre les acronymes IGEN, IA-IPR, DGESCO etc. est inévitable),
  • les dispositifs (AP, EPI, PPRE, PAI…) et les parcours en cours (citoyen, avenir, santé…),
  • les programmes scolaires (globalement) et les cycles,
  • la politique documentaire d’un établissement.

Bien évidemment, il est impératif que vous ayez lu et que vous connaissiez :

 

Le capes interne dans tout cela…

N’ayant pas passé le capes interne, je ne pourrais pas vraiment vous donner de conseils méthodologiques. Cependant, pour les échos que j’en ai eu, je peux vous dire que les jury attendent les mêmes connaissances académiques et professionnelles que pour l’externe. Je vous invite vivement à consulter le rapport de jury 2017 pour le capes interne. Pour de plus amples informations, vous pouvez vous rapprocher du service Canopé de votre académie.

 

Les rapports de jury sont des mines d’informations! Lisez-les.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Une pensée sur “Rapide coup d’oeil sur les épreuves d’admissibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *