Exemple de sujet en MSP

Bonjour à tous!

Pour vous proposer un exemple de MSP, j’ai encore eu beaucoup de mal. Mais en début de semaine, l’un d’entre vous m’a fait parvenir un sujet qu’il avait trouvé sur Internet. Je ne sais pas exactement où il l’avait trouvé, mais il regroupe tous les critères que je voulais : inspirant pour moi et représentatifs des difficultés pouvant être présentes dans cette épreuve.

Attention : l’exemple que je vous propose reprend les temps importants de la préparation et de la présentation. Il s’agit d’une proposition de réponse et non de LA réponse qu’il faut faire (d’ailleurs, je ne détaillerai pas tout). Chaque sujet de MSP invite à différentes réponses. Gardez donc un regard critique sur les propositions que vous pouvez trouver (aussi bien la mienne, que celles présentes sur internet).

Attention 2 : y a plein de fautes ! je n’ai pas eu le temps de corriger ceci… sinon vous l’auriez eu mardi et cela fait un peu tard. Donc désolé !! Je ferai les corrections plus tard.

 

Dans le cadre de l'EMC (BO spécial n°6 du 25 juin 2015), un projet interdisciplinaire ciblant des élèves de la seconde Bac Pro Photographie associe un.e CPE, un.e enseignant.e de lettres- histoire, un.e enseignant.e d'arts appliqués et vous.

Le projet inclut la réalisation par les élèves d'une série de portraits de migrant.e.s. Ces productions seront publiées en ligne (notamment sur le site du Journal de la ville) dans le cadre de la Semaine et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme.

La première étape consiste à consulter le texte officiel du programme de l’EMC, de le lire et de repérer les éléments correspondant au sujet : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=90243

De plus, reportez-vous aux programmes (cf. Eduscol) des différentes matières mentionnées :

Informations apportées par les programmes

En lisant les différents programmes, il s’agit de repérer ce qui est directement en relation avec le travail que peut construire le professeur-documentaliste.

Le sujet s’inscrit dans le contexte de refondation du lycée professionnel. Il se rapporte à des secondes de bac pro photographie et porte sur l’enseignement d’EMC. Cet enseignement met particulièrement en avant les pratiques transversales, d’où la mise en place d’une collaboration CPE, enseignants de lettres, d’histoire, d’arts appliqués et professeur-documentaliste. L’objectif est de créer du lien entre ces 5 membres de l’équipe pédagogique par la réalisation d’une série de portraits de migrants.

En EMC, l’entrée « égalité et discrimination » du programme est à privilégier.

En Lettres et en Arts appliqués, l’approche du « portrait » est centrale. Le portrait peut être littéraire ou artistique (ici, une classe de bac pro photographie).

  • En Lettres : accès « rédiger une description ou un portrait »
  • En Arts appliqués : la question du portrait n’est pas abordée, mais la démarche de projet oui (phase d’exploration, de réalisation, etc.). On pourra alors l’appliquer dans une démarche de réalisation de portraits.

On peut alors déjà identifier clairement la production attendue dans ce projet, à savoir « la réalisation par les élèves d’une série de portraits de migrant.e.s », portraits littéraires (lettres) et artistiques (arts plastiques), tenant compte du contexte social global (histoire – EMC, CPE).

Vous pouvez enrichir le contexte du sujet en donnant un cadrage à l’établissement : par exemple, un établissement de zone sensible (mixité culturelle), ou accueillant des élèves allophones, ou proche d’un centre accueillant des migrants, ou un établissement connaissant des problèmes de racisme, etc. Vous êtes libre, mais vous devez rester réaliste dans votre approche.

Apprentissages info-documentaires

Le cadre bien définit, vous pourrez chercher votre point d’ancrage : comment le professeur-documentaliste peut-il s’intégrer à ce projet ? Il s’agit d’éviter l’écueil de marcher sur les plates-bandes des enseignants de discipline.

Je trouve ce sujet intéressant, car il pourrait facilement vous amener sur une piste qui n’est pas la bonne. Un professeur-documentaliste peut s’intégrer à un travail sur les migrants par le biais des fake news et de la désinformation. Mais ce serait-là rater tout le sujet. Il est en effet très clairement noté en filigrane :

Le projet inclut la réalisation par les élèves d'une série de portraits de migrant.e.s. Ces productions seront publiées en ligne (notamment sur le site du Journal de la ville) dans le cadre de la Semaine et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme.
  1. la réalisation de portrait de migrants : écrit et photographique nécessite des autorisations d’enregistrement pour les entretiens et de photographie (droit à l’image) = réalisation d’autorisation
  2. les productions seront mises en ligne : comme tout auteur, les élèves doivent signer des autorisations pour que leur travail soit diffusé ; mais comme auteurs-mineurs, ils ont en plus besoin de l’autorisation de leurs parents.

Vous avez ici une belle entrée info-documentaire. Vous montrer ainsi que vous connaissez bien votre travail et votre champ de compétence. Pour formuler plus académiquement tout ceci, vous pouvez prendre appui sur le PACIFI et le PIX.

 

La séquence pédagogique

Une fois le sujet décrypté, vous pourrez faire votre récapitulatif

Attention : qui dit réalisation d’une séquence pour le Capes Doc ne dit pas nécessairement que le prof-doc doive intervenir à toutes les séances ! Certains sujets invitent à intervenir dans toutes les séances, d’autres qu’à une seule. Cela est le cas ici.

  • Niveau : seconde Bac Pro Photographie
  • 
Durée : la durée est fixée en fonction de la Semaine et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme qui a lieu en mars.
  • 
Lieu : salle de classe, informatique, CDI
 et au centre d’accueil pour migrants
  • Modalité : classe entière
 ; travail en groupe de 3 à 4 élèves
  • Objectif principal de la séquence :
 prendre conscience des différentes formes de discrimination et d’inégalité pouvant exister.
  • Objectifs info-documentaires : apprendre et respecter les droits de l’image et à l’image
  • 
Lien avec les programmes : rappeler brièvement les différents programmes d’EMC, lettre et arts appliqués.
  • Pré-requis : aucun

Déroulement de la séquence (proposition non développée) : ici, pour les séances où vous n’intervenez pas, il s’agit de donner une description succincte (titre de la séance, intervenants et une ou deux phrases explicatives)

Il s’agit d’un projet interdisciplinaire (cf. https://www.reseau-canope.fr/notice/une-definition-de-linterdisciplinarite.html è mise en place d’un dialogue et des échanges entre les disciplines pour un enrichissement à partir des différentes disciplines).

  • Séance 1 : enseignant d’histoire et CPE ==> sensibilisation : présentation du projet + diffusion d’extraits du documentaire Victimes de nos richesses de Kal Touré ; constitution des groupes de travail
  • Séances 2 : enseignant de lettres et d’histoire ==> reprise du témoignage de Clariste SOH, migrante camerounaise interviewée dans le documentaire de Kal Touré ; définition du portrait littéraire ; réalisation d’un « questionnaire » par groupe.
  • Séance 3 : enseignant d’arts appliqués è travail à partir d’œuvres photographiques pour définir les caractéristiques du portrait photographie ; définition des orientations artistiques par groupe.
  • Séance 4 : professeur-documentaliste ==> présentation du droit de l’image, droit à l’image ; réalisation d’une autorisation d’interview par groupe ; distribution des autorisations pour la diffusion du travail des élèves.
  • Séance 5 : enseignant de lettres, histoire, arts appliqués, professeur-documentaliste et CPE ==> entretien fictif pour préparer à la rencontre avec les migrants.
  • Séance 6 : Entretiens réels (contexte : journée entière au centre d’accueil pour une présentation des actions, puis entretiens et photographies)
  • Séance 7 : retour d’expérience (CPE, enseignant d’histoire et professeur-documentaliste)

N.B. : bien évidemment, votre séance (ici, la 4) devra être détaillée. Vous devrez mettre le déroulé de votre séance (minutage), ainsi que les documents physiques ou/et numériques que vous donnez aux élèves. Ce seront d’ailleurs ces documents que vous devrez privilégier pour votre traitement documentaire.

Évaluation

Une évaluation concertée entre les différents membres de l’équipe pédagogique est prévue.

  • Formative tout au long de la séquence en observant et orientant la démarche mise en place par les élèves.
  • Sommative avec l’évaluation des portraits écrits et photographiques remis.
Bibliographie

La bibliographie doit contenir des documents traitant de la question des migrants (œuvres littéraires et photographiques, documentaires, etc.) et des droits de et à l’image, ainsi que les documents physiques et numériques remis aux élèves lors de votre séance info-doc.

Une fois votre exposé prêt, vous pouvez rédiger votre introduction et votre conclusion

Introduction
  • Présentation du sujet: vous pouvez copier-coller votre sujet, mais vous devrez les reformuler à l’oral. En effet, votre jury découvrir votre sujet lors de votre présentation.
  • Votre problématique (oui, il faut une problématique): par exemple ici « comment la réalisation de portraits permet aux élèves de prendre conscience de l’importance du droit à l’image et de l’image ? » L’intérêt est alors pédagogique et social (usage des RSN).
Conclusion

Rapide, vous devez rappeler l’objectif de votre séquence (général et info-doc), les attendus sur le plan pédagogiques et vos choix bibliographiques.

Voilà, j’arrête là… sinon ça va devenir trop compliqué à expliquer. Pour rappel, il s’agit d’une proposition de réponse. Je ne détiens pas la vérité absolue, je me propose de vous donner des aides que j’aurais voulu avoir à l’époque où je passais le capes en candidat libre. Gardez donc un esprit critique (et si vous voulez me dire que c’est n’importe quoi, faites-le mais gentiment).

Bon courage!

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *