C’est quoi les épreuves d’admission?

Bonjour à tous!

Oui, je sais… j’en ai mis du temps pour écrire cet article. Entre l’inspection, le mémoire et les différents dossiers à rendre, j’ai été plus que débordé. Mais pas de panique, vous avez encore tout le temps nécessaire pour vous préparer aux oraux !

Pour bien comprendre en quoi consistent ces épreuves, faisons un arrêt salvateur par la documentation officielle.

 

 

D’après les textes officiels, les épreuves d’admissions comportent toutes les deux:

Un entretien avec le jury qui permet d'évaluer la capacité du candidat à s'exprimer avec clarté et précision, à réfléchir aux enjeux scientifiques, didactiques, épistémologiques, culturels et sociaux que revêt l'enseignement du champ disciplinaire du concours, notamment dans son rapport avec les autres champs disciplinaires.

Autrement formulé, les épreuves orales permettent d’évaluer l’ensemble de vos connaissances disciplinaires et professionnelles. Ainsi, tout ce que vous avez appris pour les épreuves écrites sera mobilisé. Mais vous devrez quand même compléter ou consolider certaines autres choses:

Pour compléter ce point, je vous invite dès aujourd’hui à suivre sur twitter le tag  #CAPESDOC de Eduscol Doc. Tous les jours pendant un mois, des ressources et des informations centrées sur l’éducation en lien avec les professeurs-documentalistes seront proposées. Je l’ai suivi l’année dernière et cela m’a permis de combler quelques lacunes.

De plus, vous devrez être un expert du domaine de la lecture. En d’autres mots, vous devez connaître:

  • l’actualité littéraire (offre éditoriale, prix littéraire, polémiques, etc.),
  • les différents genres fictionnels,
  • la Sofia, les droits d’auteur, etc.

Ça fait beaucoup, mais c’est faisable.

 

Cette épreuve est présentée de la manière suivante:

Le premier volet consiste pour le candidat à élaborer une séquence pédagogique ou éducative nécessitant l'exploitation de ressources documentaires.

A partir d'un sujet tiré des programmes et instructions de l'enseignement secondaire, le candidat constitue un corpus de documents numériques, puis expose, devant le jury, la situation envisagée, justifie ses choix de nature pédagogique et éducative, et explicite sa démarche. Il indique les apprentissages informationnels des élèves qui peuvent être articulés à cette situation.

Pour le second volet, le candidat, d'une part, élabore une bibliographie sur le sujet proposé incluant les éléments du corpus et des documents complémentaires qu'il juge utiles, d'autre part, effectue l'analyse documentaire de deux documents de son choix tirés du corpus.

L’épreuve de mise en situation professionnelle est composée de deux volets, c’est-à-dire que le jury attend de vous deux « productions »: une séance pédagogique et une analyse documentaire (catalogage et indexation).

Concrètement, il s’agit de décrire la séance que vous feriez au regard de votre sujet et d’identifier les ressources numériques utiles à votre séance, d’en faire la bibliographie selon la norme APA, puis de les cataloguer dans BCDI.

 

La seconde épreuve est un entretien sur dossier, c’est-à-dire que vous devrez faire un exposé portant sur une question et prenant appui sur un dossier composé de cinq documents (plus ou moins).

L'épreuve permet d'apprécier [la] culture scientifique et professionnelle [du candidat], son approche des ressources utiles aux élèves et plus largement aux communautés éducatives dans la société numérique, ses connaissances en matière de développement des compétences des élèves, d'aides pédagogiques et éducatives, d'organisation des temps de vie de l'élève..

Durant l’entretien de cette épreuve, les membres du jury cherchent à évaluer votre capacité à tenir compte de la diversité des élèves, que de la diversité des contextes d’exercice. Même si les textes ne font plus mention d’une question portant sur l’agir en tant que représentant de l’État, vous devrez avoir en tête que vos réponses doivent être le reflet des valeurs de la République.

 

En somme, ces épreuves sont très simples présentées de la sorte. Mais derrière l’apparente simplicité se trouve toute une complexité liée à des points techniques de la profession (catalogage, norme, etc.) et de gestion du temps. C’est pourquoi, comme pour les épreuves écrites, je vais vous préparer différents articles pour vous permettre de savoir tout sur les oraux.

À bientôt et…

 

Je ne le redirai jamais assez: lisez le rapport de jury 2017,
c’est une mine d’informations!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *